Traduction et interprétation, quelles différences ?


Traduction / mercredi, février 10th, 2021

Si traduction et interprétation semblent indiquer la même chose, il existe néanmoins beaucoup de différences entre ces deux expressions. Traduction et interprétation consistent au transfert d’un écrit ou d’un discours oral d’une langue vers une autre. Nombreux sont ces néophytes qui, en plus de confondre les deux concepts, ignorent les connaissances linguistiques pour s’y faire.

Définition de la traduction et de l’interprétation

La traduction est spécialement le fait de passer un texte écrit dans une langue à une autre langue. On part généralement d’une première langue qualifiée de langue source, langue d’origine ou langue de départ pour venir à une deuxième langue appelée langue cible ou langue d’arrivée.

L’interprétation est le fait de rapporter un geste, un signe, une image ou un discours oral dit en une langue incompréhensible pour le destinataire sous le format qu’il comprend. Cela dit, le discours oral peut être interprété dans un signe, un geste ou dans une autre langue oralement. Plusieurs combinaisons existent en interprétariat.

Traduction et interprétation, quelles différences ?

Quelques points de divergence entre traduction et interprétation

La traduction porte généralement sur un texte, tandis que l’interprétation porte sur un discours oral, des signes, des gestes ou des images. Les traducteurs travaillent souvent sur les documents officiels, les courriers, les notices, les textes publicitaires, etc. Ils interviennent donc sur des textes très divers. Une traduction vers une langue cible doit toujours rester compréhensible pour les bénéficiaires.

Il convient donc de tenir compte de la culture, des mots utilisés, de la présentation et de la construction du texte. Les traducteurs, dans le cadre de leur travail, peuvent faire appel à des outils d’aide informatiques soit pour convertir un fichier, soit pour traduire automatiquement un texte, soit pour une mise en forme afin d’en assurer la qualité.

L’interprète doit faire preuve de rapidité dans son travail. Il doit très rapidement comprendre, analyser et organiser son rendu. L’interprète se doit d’être très cultivé, intuitif, structuré, concentré et faire preuve d’assurance lorsqu’il parle. La spontanéité dans la décision et la capacité à travailler sous pression distinguent les meilleurs interprètes.

L’interprétation se fait donc en même temps que le discours original, soit immédiatement après. L’interprète n’use d’aucun document, d’où l’importance d’être cultivé. Les interprètes interviennent pour les conférences, les réunions, les téléreportages, les procédures judiciaires, les rendez-vous médicaux, etc.

Pour savoir dans quel cas faire appel à un interprète ou à un traducteur, il convient de tenir compte de quelques caractéristiques. Lorsque l’information est orale, il faut faire appel à un interprète, et dans le cas où l’information serait écrite, faites appel à un traducteur. Un autre point important est le délai. Alors qu’une traduction peut se faire de façon différée, soit bien plus tard après la création du texte source, l’interprétation doit, en revanche, être simultanée ou consécutive au texte source.

Pour ce qui est de la précision qui est la troisième caractéristique, elle est beaucoup plus de rigueur en traduction qu’en interprétation. Bien que les interprètes travaillent en visant la perfection, il n’est pas aisé pour eux d’y arriver en direct. Les traducteurs disposent d’assez de temps pour revoir leur travail afin d’en assurer la précision. Aussi, les interprètes, afin de véhiculer toutes les indications au public, doivent tenir compte des éléments intangibles tels que la qualité de la voix, le ton et les modulations.